Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Guides et scouts d'Europe

Guides et scouts d'Europe Le scoutisme européen met à l'honneur ce qui, dans le scoutisme, constitue un langage spécifique qui parle à l'affectivité du jeune et lui fait éprouver un sentiment d'appartenance : la loi, le salut, l'insigne, l'uniforme, les devises, le cérémonial.

Un peu d'histoire...

L'union internationale des guides et des scouts d' Europe est un mouvement de scoutisme européen reconnu par le conseil de l'Europe le 12 mars 1980 avec le statut consultatif des organisations internationales non gouvernementales (O.N.G.).

En mars 1963, un contrat fédéral créant l'association internationale était signé à Paris par les représentants des associations allemande, belge, britannique et française. Ce contrat fixait les bases d'un scoutisme ayant en commun la loi, les principes, la pédagogie, l'insigne, l'uniforme, le cérémonial.

Le mouvement international des guides et des scouts d'Europe s'est développé rapidement. C'est même, a-t-on dit, le seul mouvement de scoutisme (voire le seul mouvement d'éducation) de quelque importance qui se soit lancé depuis la deuxième guerre mondiale.

 

Où ?

Le mouvement se développe actuellement dans 13 pays qui sont, outre la France : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Canada, l'Espagne, la Hollande, la Hongrie, l'Italie, la Lituanie, le Luxembourg, le Portugal et la Suisse.

Les 300 membres de 1963 sont devenus 55 000 aujourd'hui, dont 28 000 en France.

 

Pédagogie

Le scoutisme européen met à l'honneur tout ce qui, dans le scoutisme, constitue un langage spécifique qui parle à l'affectivité du jeune et lui fait éprouver un sentiment d'appartenance : la loi, le salut, l'insigne, l'uniforme, les devises, le cérémonial.

L'usage que nous faisons des signes, des symboles, des rites définis par nos statuts fédéraux, représente une expérience de communication destinée à dépasser les frontières et à briser la barrière des races, des langues et des cultures.

L'un des objectifs essentiels du mouvement est de lutter contre la peur de l'étranger qui est la forme la plus courante du racisme.

L'éveil au monde, tel que le conçoit le scoutisme européen, ne consiste pas seulement à proposer aux jeunes une nature riche, des hauts lieux, mais aussi à leur présenter tout ce que leurs voisins ou les étrangers peuvent avoir de meilleur. Les guides et scouts d'Europe doivent accueillir toutes les différences avec joie comme des promesses de se compléter les uns les autres dans l'esprit de l'Evangile et pour rencontrer le Christ. Rien ne nous semble donc plus heureux pour l'avenir de notre continent que les correspondances, les jumelages, les voyages, les rencontres, les camps où les jeunes de nos treize pays se confrontent et s'informent. Cette voie nous semble la meilleure pour permettre aux personnes de s'épanouir en leur évitant de s'enfermer derrière les barrières de l'orgueil et de l'égoïsme collectif.

Toutes les activités sont animées par des chefs et des cheftaines jeunes et dynamiques qui assurent bénévolement l'encadrement des filles et des garçons qui leur sont confiés.

Leur formation pédagogique est reconnue par le secrétariat d'Etat à la jeunesse, aux sports et aux loisirs.

Organisation du scoutisme européen

Le thème de l'année est : "chercheurs de vérité".

Les scouts d'Europe sont organisés en deux sections, scouts et guides (ou garçons et filles) et en trois branches :

Louveteaux et louvettes (8 -12 ans) :
La famille heureuse jouer - chanter - créer avec ses mains - raconter et mimer des histoires - ouvrir ses yeux et ses oreilles aux merveilles de la nature sur les traces de Mowgli.
 
Scouts et guides (12-16 ans) :
Vivre l'aventure tenir son rôle dans une patrouille - fabriquer de ses mains - camper dans les bois - les grands jeux - partir en exploration - les feux de camp et les veillées.

Routiers et  guides aînées (après 16 ans) :
Deviens ce que tu es - la liberté - l'amitié - la joie - le sens des responsabilités - la maîtrise de soi - l'ouverture du cœur - le service cela s'apprend et se vit.

 

Dans le diocèse

les filles 9 groupes

 1 groupe à Beauvais : la 2e Beauvais (1 clairière et 1 compagnie) 

 2 groupes à Chantilly : les 2e et 4e Chantilly (2 clairières et 1 compagnie) 

► 1 groupe à Bornel : la  2e Bornel (1 clairière et une compagnie) 

 2 groupes à Compiègne : les 2e et 4e Compiègne (2 clairière et 1 compagnie) 

 1 groupe à Ourscamp, : la 2e Ourscamp (1 compagnie) 

 Le feu pilote (8 guides aînées de 17 ans) au niveau diocésain

2ème Pierrefonds (1 compagnie et 1 clairière) accompagnées par les sœurs apostoliques de St Jean
contact : Sophie Carbonnaux - courriel

Les garçons

 

► District Marches de France (ouest du département et la Somme) : 2 groupes à Chantilly et Senlis, 1 à Bornel et 1 à Beauvais.

► District du Valois (est du département et l'Aisne) : 3  groupes dont 2 à Compiègne et 1 à Attichy.

Aumônier : Bruno Daniel

► 1ère Attichy (1 meute et 1 troupe) accompagnés par les frères de St Jean
contact : François Blondel - courriel

 

Les formes de solidarité du mouvement

Le scoutisme est un mouvement d'éducation. La solidarité constitue un moyen non un but. Le mouvement affiche sa solidarité  par son ouverture à tous les milieux sociaux, l'argent ne constituant pas un obstacle à la pratique du scoutisme, par des aides ponctuelles depuis la "BA" quotidienne" jusqu'à la collecte de fonds pour les sinistrés d'Haïti en passant par la visite de maison de retraite, la quête pour les lépreux et tout autre engagement à la fois local et discret).

 

>> Plus d'infos sur www.scouts-europe.org