Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Actions sur le document

Attentat Charlie Hebdo - Manifestations

8 janvier 2015

Présence des catholiques de l'Oise dans les manifestations des 10 et 11 janvier.

Présence des catholiques de l’Oise dans les manifestations de samedi 10 et dimanche 11 janvier :


L’Eglise catholique de l’Oise s’est associée à plusieurs rassemblements que ce soit à Pont-Sainte-Maxence, Chantilly, Noyon, Beauvais…

A Chantilly, place Omer Vallon : Discours du père Bruno DANIEL, curé de Chantilly :
"Je suis là, en tant que homme, en tant que citoyen, mais je suis là aussi comme chrétien et curé de Chantilly. Je suis là pour nos morts. Je suis là pour les familles en deuil, familles de journalistes, de policiers, d'employés." [Lire la suite]

A Beauvais, nous avons choisi de lire un extrait d’ « un autre regard sur l’homme » de Maurice Zundel où l’auteur évoquait la liberté :

« La liberté a un contenu, une structure et une direction, puisqu’elle comporte une exigence essentielle.

« Liberté » ne veut pas dire faire n’importe quoi et tout ce que l’on veut.

« Liberté » signifie se construire, se faire homme, évacuer de soi les ombres, les limites et les options passionnelles. (…)

Cette liberté absolue ne s’accomplit que dans une libération totale.

Etre libre ne veut pas dire faire ce que je veux ! (…) Etre libre, cela veut dire : être libre de moi, n’être plus enfermé dans mon narcissisme, n’être plus esclave de mes possessions, devenir un espace illimité où tout l’Univers pourra être accueilli.

Nous sommes sur un terrain parfaitement solide lorsque nous affirmons que la liberté est un non-sens si elle ne signifie pas libération, donc exigence totale, infinie et créatrice. »

A Senlis, écoutez l'homélie du Père Stéphan Janssens du 11 janv. 2015  en ligne ci-dessous (Baptême du Seigneur et actualité de ces derniers jours).


"Tristesse et courage. Puissent la haine ou la peur ne pas nous animer. Elles ne sauraient défendre la liberté visée par ces assassinats."
 
           Article : Et après ?

Les manifestations ont été nombreuses, en France et dans le monde. Elles ont été massives et de composition très large et significative. Une condamnation ferme s’y est exprimée contre des pratiques barbares et inhumaines. Une affirmation de la volonté de vivre en démocratie, (où les libertés fondamentales sont reconnues et respectées par tous) a été clairement posée. Ces manifestations feront date dans l’histoire de notre Pays.

Pour autant, il serait naïf de croire qu’elles ont tout résolu. Des tentations de récupération, de relecture avantageuse, ou de dénégations existent.

Des questions de fonds demeurent qu’il va falloir affronter courageusement et patiemment : Quelles place les religions présentes en France font-elles a la laïcité ? Quelle place la « laïcité à la Française » fait-elle aux religions ? Quelle liberté les religions reconnaissent-elles à leurs membres pour vivre et agir en citoyens autonomes et responsables, dans une société plurielle ? Comment lutter contre l’instrumentalisation de la religion par des courants extrémistes ? Comment lutter contre les « compensations violentes » suscitées par les déstructurations sociales et les pauvretés d’origine multiples qui font le lit des extrémismes ?

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas être rassurés, sans être également lucides, vigilants et courageux.

+ Jacques Benoit-Gonnin, Évêque de Beauvais, Noyon et Senlis

 

 
Mgr Jacques Benoit-Gonnin

 


 

Paris, le mercredi 7 janvier 2015

Communiqué de presse

 


Attentat Charlie Hebdo

L’Eglise en France condamne
et rappelle l’exigence de la fraternité


La Conférence des Evêques de France tient à exprimer sa profonde émotion et l’horreur que provoque l’attentat perpétré au siège du journal Charlie Hebdo.

A l’heure actuelle, ce sont 12 personnes qui ont été assassinées lors d’une attaque organisée tandis que plusieurs autres sont encore entre la vie et la mort.

L’Eglise en France adresse d’abord ses pensées aux familles et aux proches des victimes qui se trouvent face à l’horreur et à l’incompréhension. Elle assure aussi la rédaction et l’équipe de Charlie Hebdo de sa grande tristesse.

Une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence.
Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société.

Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous.

Dans cette situation ou la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider.


Mgr Olivier RIBADEAU DUMAS
Secrétaire Général et Porte-parole de la CEF


CONTACT-PRESSE :
CEF, Direction de la Communication, relations médias : 06 26 12 65 07
 

 

<< Retour à la liste