Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Actions sur le document

Message de notre évêque suite à l'installation du Pape François.

11 février 2013

Le Pape François est installé ce mardi 19 mars, place Saint-Pierre à Rome.

Message de notre évêque suite à l'installation du Pape François.

Notre nouveau pape, François

 

250 archevêques et évêques, 33 délégations chrétiennes délégations politiques, 1200 prêtres et séminaristes, 132 Etats et organisations internationales sont notamment attendus.

A suivre en direct sur le Vatican Player et sur KTO.

  • Message de Mgr Jacques Benoit-Gonnin

SUITE À L'ELECTION DU PAPE FRANÇOIS

  Un nouvel évêque de Rome vient d’être élu. Il n’était pas parmi les favoris, mais il est celui que l'Esprit Saint donne à l'Eglise du Christ, pour une nouvelle étape de sa vie et de sa mission. Bien des commentaires ont été faits depuis cette élection et les premières apparitions du pape François. L'accueil général est favorable, et les media s'emploient à relever les gestes ou attitudes du nouvel évêque de Rome.

  Je voudrais ici nous encourager à aller au delà de l'aspect sympathique et nouveau que suscitent les premières apparitions du Pape François, et revenir à son "apparition" sur la loggia de la Basilique Saint Pierre, aussitôt après son élection. Puisque le successeur de Pierre est témoin du Ressuscité, prendre le temps de lire et d'accueillir ses premiers pas peut bien nous donner des forces et une joie renouvelées, pour notre propre cheminement de foi, d'espérance et de charité.

  De fait, son origine qui met en lumière, d'une nouvelle manière, la pertinence de l'Evangile et de l’Eglise pour tous les hommes de toutes les langues et cultures ;

  • le nom qu’il a choisi, en référence à Saint François d’Assise, époux de la pauvreté, diacre-serviteur du Christ et de ses frères, audacieux missionnaire auprès du sultan musulman, admirateur de cette riche et belle nature dont il ne cessait de rendre grâce au Créateur ;
  • son attitude de très grande sobriété lorsqu’il est apparu sur la loggia des bénédictions ;
  • son attention envers son prédécesseur et la longue prière qu’il a proposée à la foule, et pris le temps de dire avec elle en récitant le « Notre Père », le « Je vous salue Marie » et le « Gloire au Père » ;
  • le silence qu'il a demandé et obtenu pour que la foule prie Dieu de le bénir ;
  • son inclinaison profonde et durable pour recevoir cette bénédiction ;
  • l'insistance avec laquelle il a évoqué la « fraternité » entre évêque et Peuple de Dieu, à l’intérieur même de l’Eglise ;
  • son renvoi cordial de la foule ;

... sont autant de temps, paroles, et attitudes, qui portent un message.

  À travers le don de ce nouveau successeur de l'Apôtre Pierre, Pasteur universel de l'Eglise Catholique, la Providence ne nous invite-t-elle pas à "faire exode", à sortir de nos conforts et habitudes pour accueillir et vivre la nouveauté radicale de l'Evangile et du Christ mort et ressuscité ? Avec joie et confiance, nous avons cheminé avec ses prédécesseurs. Nous poursuivons notre route avec François, non pas comme des spectateurs, mais comme de vrais acteurs dont la participation est essentielle à la mise en œuvre et à l'accomplissement de la mission confiée à toute l'Eglise. Déjà nous avançons dans ce sens, mais le chemin est loin d'être terminé. La mission réclame "une nouvelle ardeur, de nouvelles méthodes et de nouvelles expressions." Que le Ressuscité reçoive la foi simple empreinte de charité et la disponibilité de tous ses disciples, comme il l'a reçue de celui qui nous vient "du bout du monde".

Haut les cœurs ! Avançons, ensemble !


+ Jacques Benoit-Gonnin
Evêque de Beauvais, Noyon et Senlis

 

 

 

 


 

 

 Voici l'oraison, du missel romain,
qui suit traditionnellement l'annonce "Habemus papam" lors de l'élection du pape.

Dieu qui as choisi ton serviteur François Ier
pour succéder au chef des Apôtres à la tête de ton peuple
et représenter le Christ en ce temps,
aide-le à soutenir tous ses frères :
Qu'il assure l'unité, l'amour et la paix,
que toute Eglise soit en communion avec lui,
et tous pourront trouver chez toi, notre Père,
la vérité et la vie. Par Jésus-Christ.
 

Le 28 février,  notre évêque nous a invité à rendre grâce au Seigneur pour les 8 années de Pontificat et nous a transmis son message. De nombreuses célébrations ont eu lieu dans le diocèse. Lisez l'interview de Mgr J. Benoit-Gonnin parue dans le journal Oise Hebdo le 27 février.

Sommaire

 

Le message de notre évêque (du 22 février 2013) : avec l'annonce de la célébration eucharistique du jeudi 28 février à Beauvais, à la Basse Oeuvre de la Cathédrale, 19h.

L'annonce du Pape

► Le Merci de dernière minute de notre diocèse

L'Action de grâce le jeudi 28 février, à 18h30, à la cathédrale de Noyon : PROGRAMME

Action de grâce dans la paroisse du Pays de Noailles :

  • Vendredi 1er Mars à 20h30 à la Chapelle de la Miséricorde à Noailles une messe d'action de grâces pour le pontificat de Benoit XVI
  • au jour de l'ouverture du Conclave : messe pour invoquer le Saint Esprit et journée d'adoration du Saint Sacrement de 9h à 18h ( date et lieu à confirmer)

Action de grâce dans la paroisse Saint Rieul - Senlis

  • Dernière messse en communion avec Benoît XVI jeudi 28 février à 18h à Bon-Secours. Messe votive pour le Pape, action de grâce pour son ministère et prière pour le prochain conclave.

► Suivre les événements avec KTO et le Jour du Seigneur

► Lisez l'interview de Mgr J. Benoit-Gonnin parue dans le journal Oise Hebdo le 27 février.

Le pape a annoncé lundi 11 février qu’il quittera sa charge le 28 février prochain, déclarant ne plus avoir "les forces" de diriger l’Église catholique en raison de son âge, 85 ans.

 

"Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière.

Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié.

C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire."

Source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Demission-du-pape-declaration-de-Benoit-XVI-_NG_-2013-02-11-909779

Revoir la déclaration faite le 11 février par Benoît XVI, lors d'un consistoire au Vatican, annonçant qu'il renonçait à sa charge pontificale (avec le Jour du Seigneur)


 Merci de dernière minute !

Cher Pape !

Merci pour votre sens de Dieu,
votre passion pour Jésus de Nazareth, le Christ,
et pour son Eglise
propre à éliminer en nous
les traces du péché, du mal, de la mort,
ou, simplement, de la défiance
et de la désespérance.

Pardon pour ce qu'il y a eu, chez nous,
d'incompréhension, d'amertume,
de médisance.

Merci pour deux phrases entre mille :
« Il ne faudrait pas sacrifier
le mystère de l'expiation à un rationalisme pédant »
(Jésus de Nazareth, Tome II, p.272)

« La joie de l'Eglise est trop souvent
grevée d'hypothèques morales
ou idéologiques,
Il faut avoir le courage
de vivre dans la joie »
(Cardinal Ratzinger)

Merci d'avoir tellement honoré la mémoire
de vos prédécesseurs et notamment
celle du Pape Jean-Paul II.

Notre prière avec vous et pour vous
vous est tout-à-fait acquise.

 

Signatures :

De la part des pèlerins du Diocèse venus à Rome vous rencontrer,
de la part de ceux et celles qui ont lu et relu vos écrits, y ont été éclairés,
ressourcés, consolés, envoyés.
De la part de l'Evêque, des prêtres, des diacres,
Qui vous ont visités et que vous avez reçus.


Les adieux de Benoît XVI

Le 11 février, Benoît XVI annonçait au monde entier son intention de renoncer à sa charge apostolique. KTO est sur place pour vous faire vivre les adieux du pape et vous donner les clés de compréhension des huit années de pontificat du 265e successeur de Pierre.
Depuis 1999, KTO vous permet de suivre tous les événements majeurs du monde ecclésial en vous apportant un éclairage et une expertise que seule la télévision catholique est à même de réaliser.
À partir du 18 février, et jusqu’à l’élection du nouveau souverain pontife, un dispositif antenne particulier est mis en place. KTO sera au coeur de l’histoire de l’Église pour expliquer et analyser les enjeux.

 

<< Retour à la liste