Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Actions sur le document

"Tant qu'on ne priera pas ensemble, on ne fera pas Église"

25 octobre 2016

L’Aumônerie des Gens du Voyage souhaite mettre en place des temps de louange, d’écoute de la Parole et de prière, au plus près des lieux de sédentarisation des Gens du Voyage, au cœur des paroisses.

"Tant qu'on ne priera pas ensemble, on ne fera pas Église"

Crédit : Filles de la sagesse

Des projets naissent : chapelle de Bracheux à Beauvais, église de Sarron à Pont Ste Maxence, veillée de Noël…

C’est offrir l’occasion aux Gens du Voyage de vivre de manière communautaire leur foi dans l’Eglise locale.
C’est aussi nous donner d’expérimenter la grâce de mettre en acte l’espérance de notre foi. Oui, il est possible d’apprendre à nous aimer les uns, les autres tels que nous sommes, d’être différents et de vivre en harmonie.
La paroisse est une famille de familles, où les apports de petites communautés, associations et mouvements ecclésiaux s’harmonisent. La paroisse est sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire pour qu’en elle, l’Eglise du Christ soit présente et agissante de manière incarnée.

L’Aumônerie des Gens du Voyage a besoin d’un ancrage territorial dans les secteurs missionnaires et les paroisses où la présence de voyageurs est une réalité pastorale. Elle a besoin de travailler avec les communautés paroissiales à ce que des liens s’établissent entre cette population et la vie ordinaire de l’Eglise locale. La proposition est le Royaume de Dieu ; il s’agit d’aimer Dieu qui règne dans le monde.
L’Aumônerie appelle à ce que des paroissiens se laissent rejoindre par la question de la présence évangélique des gens du voyage sur leur paroisse et qu’avec l’impulsion de leur curé, en lien avec l’Aumônerie, ils puissent prendre des initiatives, s’impliquer, accompagner, porter du fruit et fêter ! Une équipe est à construire…

Contacter l’Aumônier Diocésain des Gens du Voyage : Michel Tison (diacre) 

Cette année de la miséricorde nous invite vraiment à aller à la rencontre de la différence pour nous enrichir mutuellement et découvrir que l’autre est un frère, une sœur en Christ.

Puisqu’il est avec nous tant que dure cet âge,
N’attendons pas la fin des jours pour le trouver…
Ouvrons les yeux, cherchons sa trace et son visage
Découvrons-le qui est caché au cœur du monde comme un feu…

<< Retour à la liste