Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu
Soutenir l'église
Contact
Contact

Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous

Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
 
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Par admin at 10/07/2017 13:35 |
 

Méditation de l'évangile du dimanche 12 novembre 2017 (Mt 25,1-13)

Méditation fournie par le père Eric de Thézy, de la communauté des Serviteurs de Jésus et Marie, à Ourscamp.

Les vierges sages et les vierges folles

Cette parabole nous pose au moins 3 questions :

  1. Pourquoi mettre en scène des vierges dans cette parabole ? Parce que ces vierges en attente de l'époux représentent les personnes humaines dans l'attente de l'Amour qui comblera leur cœur. Toute personne humaine est appelée à s'unir à Dieu. De même que toutes les vierges reçoivent une lampe, Dieu s'adresse à tous, mais d'une manière que lui seul connaît (cf. Gaudium et Spes 22,5).
     
  2. Pourquoi n'est-il pas reproché aux vierges sages de s'être endormies ? Parce que la nuit illustre le fait que Dieu demeure un mystère inaccessible aux seules forces humaines. C’est une épreuve, même pour les sages. Dieu éprouve toujours notre amour pour Lui. La qualité de l'amour se vérifie dans la durée et dans les épreuves. Toutes les vierges s'endorment, même les sages car tous les hommes ont besoin de la miséricorde de Dieu. Ce qui est important, c’est d'offrir l'huile de sa bonne volonté au Seigneur. Le reste appartient à l’Amour Miséricordieux de Jésus.
     
  3. Pourquoi les vierges sages refusent-elles de partager leur huile ? Parce que cette huile résulte d'une relation éminemment personnelle avec Dieu. Il ne peut y avoir de relation avec Dieu par procuration. Nous ne pouvons répondre à l'amour de Dieu à la place des autres. « Nul ne doit s'appuyer sur les œuvres et les mérites d'autrui, parce qu'il faut que chacun achète de l'huile pour sa propre lampe. » (Saint Hilaire de Poitiers) Nous pouvons bien sûr prier et intercéder pour eux, mais nous ne pouvons pas choisir à leur place. Dieu ne fait pas les questions et les réponses.