Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu
Soutenir l'Église
Contact
Contact

Recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse

Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous

Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
 
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Par admin at 10/07/2017 13:35 |
 

À la rencontre du père Laurent Roudil

Article paru dans la revue diocésaine Echo n° 49 (mai 2018)

Abbé Laurent Roudil

Prêtre depuis 18 ans, curé in solidum du Pays de Thelle et de Méru-les-Sablons

À quel âge avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

À 23 ans.

Votre meilleur souvenir en tant que prêtre ?

Lors de la 1ière messe : la conscience de la grandeur de la présence sainte de Jésus lors de la consécration et de ma condition de pêcheur pour lequel Jésus offre son Corps et son Sang.

L’Église, pour vous, c’est ? 

Celle fondée par Jésus sur la foi de Pierre, en laquelle les puissances du mal ne l’emporteront pas.

Où aimez-vous prier ?

Devant Jésus au Saint Sacrement.

Avec qui aimez-vous prier ?

En fraternité sacerdotale pour les offices, avec les laïcs pour la messe et les autres célébrations.

La Béatitude qui vous touche ?

« Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux ».

La vertu la plus nécessaire aujourd’hui ?

L’humilité.

Le plus grand scandale de notre époque ?

L’oubli de Dieu dans la société et chez les baptisés.

Une belle chose vécue au cours des deux derniers mois ?

Un appel de l’Église.

Votre saint préféré ?

saint Laurent.

Quelle phrase guide votre vie ? 

« Va à Ars ».

La parole du Christ qui vous a saisi ?

« Je suis le chemin, la vérité et la vie ».

Le secret de la sainteté ?

L’abandon et la confiance totale en Dieu.

Votre mot préféré ? 

Dieu te bénisse.

Votre geste « Laudato Si » ?

Prendre le vélo, marcher à pieds.

Un mot qui vous caractérise ?

Avançons.

Une ville pour vous ressourcer ?

Plutôt un monastère : Troussures.

Hormis la Bible, qu’emporteriez-vous sur une île déserte ?

Des hosties et du vin, un missel et un lectionnaire.

Votre premier geste du matin ?

Le signe de croix

Le petit truc bête qui vous énerve ?

La lenteur

Le principal trait de votre caractère ?

Tout entier.

Votre vilain défaut ?

Allez trop vite.

Ce qui vous met en colère ?

L’irrespect dans les églises.

Ce qui vous attendrit ?

Découvrir la misère du prochain.

Ce qui vous fait rire ?

Les blagues.

Ce qui fait votre joie quotidienne ? 

La relation avec Jésus.

Un prêtre qui vous a marqué ?

Un franciscain.

Vous héritez de la fortune de votre vieille tante, vous faites quoi ?

Je donne une part à ma société de prêtres SJMV, une part aux pauvres, une part pour la succession de mes neveux.

Votre passage d’Évangile préféré ?

L’envoi en mission des Douze et des Soixante-douze.

Votre prière préférée ?

Notre Père.

Ce que vous avez de plus cher ?

L’amitié sacerdotale.

S'il vous restait une heure à vivre, qu'en feriez-vous ?

Je recevrais les sacrements de la réconciliation et des malades et j’attendrais ma mort dans l’espérance de la vie éternelle.

Qui aimeriez-vous retrouver en arrivant au paradis ?

La Trinité, la Vierge Marie, les saints que j’ai découverts, tous ceux que j’ai connus.

Que direz-vous à Dieu quand il vous accueillera ?

Me voici.

Qu’imaginez-vous que Dieu vous dira ?

Mon fils bien-aimé.