Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu
Soutenir l'Église
Contact
Contact

Recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse

Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous

Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
 
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Par admin at 10/07/2017 13:35 |
 

À la rencontre du frère Timothée Dasnières de Veigy

Frère Timothée dans sa communauté © Frère Jean-Baptiste Fady

Texte paru dans la revue diocésaine Echo n° 46 (Février 2018)

Frère Timothée Dasnières de Veigy

46 ans, curé in solidum de la paroisse de la Vallée de l'Aisne, prêtre depuis juillet 2006

 

A quel âge avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

Vers l'âge de 24 ans peu de temps après ma conversion. Je voulais être religieux (ce que je suis avant tout). L'appel au sacerdoce est venu une dizaine d'année plus tard lorsqu'on me l'a proposé.

Votre meilleur souvenir en tant que prêtre ?

Il y en a tellement ! Je crois que c'est la célébration quotidienne de l'eucharistie.

L’Église, pour vous, c’est ?

Un miracle permanent ! Comment l'Église peut-elle tenir, alors que c'est nous qui la composons ! Pour moi c'est la meilleure preuve de l'existence du Christ. Les hommes n'auraient jamais eut cette audace parce qu'ils sont trop idéalistes.

Le clocher à l’ombre duquel vous aimeriez vivre ?

Peut-on raisonnablement répondre sans vexer quelqu'un ?

Où aimez-vous prier ?

Dans l'intime de mon âme. J'aime aussi la célébration dominicale de l'Eucharistie dans les églises paroissiales.

La Béatitude qui vous touche ?

"Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s'ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche!" Dois-je vous laisser deviner d'où cela vient ? (Ap 1.3)

La vertu la plus nécessaire aujourd’hui ?

Je me demande si ce ne serait pas l'humilité ? Sans elle je pense que nous ne pouvons pas vivre jusqu'au bout de la foi, de l'espérance et de la charité.

Si vous étiez pape, quelle serait votre première mesure ?

Heureusement que cela n'arrivera pas !

Les héros d’aujourd’hui, selon vous ?

Ceux qui acceptent d'être suspendus à la miséricorde de Dieu, sans précisément chercher à être des héros. Ils sont invisibles, même à leurs propres yeux.

Si vous pouviez faire un miracle ?

L'eucharistie étant le plus grand miracle, j'espère savoir m'en contenter.

Le plus grand scandale de notre époque ?

C'est une question difficile : Il y en a tellement. Pour moi celui des origines reste en tête de tous les autres ; croire que nous pouvons être comme des dieux par nous-mêmes.

Une belle chose vécue au cours des deux derniers mois ?

Notre rentrée paroissiale. Cette journée nous a laisser un goût familial dans le cœur.

Votre saint préféré ?

La Vierge Marie

Votre livre de chevet ?

Ça peut vous paraître bizarre, mais je n'aime pas lire.

Quelle phrase a guidé/guide votre vie ?

Décidément, vous avez l'art de poser des questions difficiles !

La parole du Christ qui vous a saisi ?

"Mon retour est proche" (Ap 22. 20)

Votre héros contemporain ?

Ai-je le droit de dire Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus ? Sinon il y a plusieurs de mes frères en religion que j'admire, mais je ne vais pas dire leurs noms ici...

Le secret de la sainteté ?

Laissons-nous aimer par le Seigneur !

Votre geste « Laudato Si » ?

Ramasser les bouteilles et autres canettes qui trainent dans la nature. Je ne comprends pas comment on peut jeter ses affaires comme ça !

Une vraie écoute ?

Je crois pouvoir dire, aujourd'hui, que le Seigneur m'a fait cette grâce. Corrigez-moi si je suis dans l'illusion...

Hormis la Bible, qu’emporteriez-vous sur une île déserte ?

De l'eau douce, j'imagine. Et du vin avec des hosties.

La musique qui vous « envole » ?

Je ne suis pas trop mélomane. J'aime bien le gloria de la messe de saint Boniface.

Si vous étiez un personnage de la Bible, ce serait qui ?  

J'espère que vous me pardonnerez cette petite précision, mais il n' y a pas de personnage dans la Bible : il y a des personnes. J'aimerais être saint Jean.

Votre premier geste du matin ?

J'essaie de me lever. Après, je fais une courte prière au Seigneur ou à la sainte Vierge, histoire de se remettre en contact. Parfois j'oubli...

La dernière fois que vous avez ri aux éclats ?

Je crois que c'était lors d'un repas avec mes frères.

Le petit truc bête qui vous énerve ?

Le manque de bon sens. Mais ce n'est peut-être pas un truc bête ?

Le principal trait de votre caractère ?

Personnellement, je dirai fataliste ? Mais on est souvent mauvais juge de soi-même.

Votre vilain défaut ?

Le manque de sainteté. C'est plus qu'un défaut ? Zut, j'ai encore répondu à côté...

Ce qui vous fait pleurer ?

J'aimerais pleurer sur mon propre cas, mais heureusement le Seigneur ne m'en laisse pas trop le loisir.

Ce qui vous met en colère ?

Lorsque l'on se sert de mes paroles en les déformant. Ou lorsqu'un croyant remet en cause les mystères de la foi.

Ce qui vous attendrit ?

Les petits chats.

Ce qui vous fait rire ?

La série télévisée "Kaamelott".

Ce qui fait votre joie quotidienne ? 

La messe et l'accompagnement spirituel.  

Si vous diniez avec Judas, vous lui diriez quoi ?

Croyez-vous qu'il y ait quelque chose à rajouter après Jésus ? Même saint Jean, qui a sut que c'était lui le traître, est resté en silence.

Vous héritez de la fortune de votre vieille tante, vous faites quoi ?

Les religieux ne peuvent pas hériter à cause du vœu de pauvreté. Tout reviendrait à ma communauté et c'est bien comme ça.

Votre passage d’Évangile préféré ?

Toujours la série des questions difficiles, hein!? J'aime beaucoup "Femme, voici ton fils" (Jn19). Mais aussi beaucoup d'autres passages. Quant on posait la question à saint Thomas d'Aquin "quel est votre évangile préféré ?", il répondait : "c'est saint Matthieu. Ah non, c'est Saint Marc. Ah non, c'est saint Luc ou peut-être plutôt saint Jean." C'est un peu comme ça pour moi.

 

Votre prière préférée ?

"Abba, Père"

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

Être beau, et intelligent. Mais surtout avoir de l'argent... Hum.

Ce que vous avez de plus cher ?

Après Jésus, ma vocation. Puisse Dieu me garder fidèle et fervent.

S'il vous restait une heure à vivre, qu'en feriez-vous ?

Si je ne l'avais pas encore fait je célèbrerai la messe.  

Qui aimeriez-vous retrouver en arrivant au paradis ?

Sans faire mon "Polnareff" j'aimerais retrouver tous le monde !  

Que direz-vous à Dieu quand il vous accueillera ?

Je crois que j'aimerais plutôt le laisser parler ! Sinon, je lui demanderais pardon d'avoir si peu aimé.