Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu
Soutenir l'église
Contact
Contact

Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous

Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
 
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Par admin at 10/07/2017 13:35 |
 

Aimer d’un amour qui ne cherche pas son propre intérêt, mais qui se donne

Ce nom résonne de manière particulière pour les amateurs de football. En effet, il désigne la période des transferts où des joueurs changent de club. Dans les paroisses aussi, il y a des changements de prêtres. On ne parle pas alors de transferts, mais de nominations

Mercato

.

Dans le championnat français, le PSG a marqué les esprits cet été en recrutant l’attaquant uruguayen Edinson Cavani, pour 64 millions d’euros, soit le plus gros transfert de l’histoire en Ligue 1. Un nouveau record qui sera peut- être dépassé ! Le montant de ces transferts et le salaire des joueurs peuvent nous surprendre, nous gêner, voire nous révolter.

Vous valez combien ?

Il y a aussi des changements dans les paroisses. On ne parle pas alors de joueurs, mais de prêtres. On ne parle pas de transferts, mais de nominations. Les pères serge et Denis ont ainsi remplacé les pères Emmanuel et Boniface pour la paroisse de Crépy-en-Valois. Une personne aurait pu demander : « et vous valez combien ? » Aujourd’hui, nous avons tendance à tout ramener à un capital, à un coût, que nous parlions de personnes ou d’événements. Mais les prêtres, comme tout un chacun, n’ont pas une cote ou une valeur marchande. Certes, chaque personne a des capacités intellectuelles et physiques, des talents... sans les avoir tous d’ailleurs. Mais nous savons bien que cela est amené à disparaître par suite de l’avancement de l’âge, par maladie ou accident. La mémoire fera de plus en plus défaut. Les promenades seront de plus en plus courtes. Les coups de main pour vivre le quotidien deviendront nécessaires...

Dieu regarde le cœur

Dans la bible, nous trouvons cette affirmation : « Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur » (1 Samuel 16,7). Pour comprendre la valeur d’une personne, il est nécessaire de regarder à l’intérieur, c’est-à-dire de voir ce qu’elle est en elle-même, indépendamment de ses qualités ou de son état de santé. Nous croyons, comme chrétiens, que l’homme a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Autrement dit, l’image divine est présente en chaque homme. L’homme est un être capable de se connaître et de se posséder. C’est un être sociable qui est libre d’entrer en communion avec d’autres personnes, et qui est appelé, par grâce, à une alliance avec Dieu, son créateur. L’homme est capable de choisir le bien et de contribuer au bien commun en écoutant Dieu, en accueillant sa lumière. L’homme, qui a été créé par Dieu par amour, est ainsi invité à aimer. Aimer d’un amour qui ne cherche pas son propre intérêt, mais qui se donne, se donne de plus en plus pour ceux dont il se fait proche. C’est en aimant que l’homme réalise sa vocation.

Je dois donc me souvenir que je suis créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Un être singulier et unique qui a cette capa- cité d’aimer en actes et en vérité.

Abbé Denis Raffray

Missio octobre 2013 : Valois